Les nouveaux usages professionnels des drones

UP-Tech Dronesusage professionnel des drones

Centre de formation – ecole – formation – professionnel – télépilote – opérateur – pilote – pilotage – drone – drones – drones civils – UAV – RPAS – Chambéry – Albertville – Grenoble – Aix-les-Bains – Annecy – Lyon – Valences – Savoie – Haute-Savoie – Isère – Ain – Auvergne-Rhône-Alpes – brevet – théorique – ULM – formation pratique – CQP

L’industrie, le bâtiment, l’agriculture, les assurances, la sécurité… Tous les secteurs d’activité, ou presque, ont désormais recours aux drones. En collectant des données jusque-là difficiles d’accès, ces aéronefs sans pilote bousculent les usages des professionnels.

drone savoie chambéry centre formation professionnel école apprendre pilotage permis drones télépilote opérateur brevet cqp théorique ulm

 

Agriculture de précision par DRONE

Après les drones militaires, les drones de loisirs, les « aéronefs sans pilote » sont en train de se rendre indispensables là où personne ne les imaginait il y a encore dix ans. Les agridrones de la société Airinov survolent 20.000 hectares de cultures en Bretagne et ouvrent la voie à une agriculture de précision. En réalisant une cartographie des surfaces cultivées, la société permet d’identifier les zones qui nécessitent des apports d’engrais. Une aide aérienne bienvenue pour cibler la fertilisation et réaliser des économies, tout en optimisant les rendements. Les drones sont aussi de plus en plus prisés pour repérer les zones à irriguer, quantifier la propagation des maladies ou même larguer des insectes prédateurs. 

Le drone pour prendre de la hauteur sur les chantiers

Parfaits pour modéliser un chantier, pour en suivre les étapes, pour l’inspecter ainsi que pour en faire sa promotion, les drones ont été adoptés par le secteur du BTP (bâtiment et travaux publics). La construction du dépôt pétrolier de Lorient a ainsi été suivie du ciel. L’édification d’une tour de séchage de lait à Créhen (Côtes-d’Armor) a été observée sous toutes les coutures, comme la déconstruction en cours d’une usine historique de l’agroalimentaire à Nantes. Tandis que les Lorientais pouvaient suivre la construction de leur nouvelle gare grâce au survol d’un drone. En cette période de transition énergétique, le secteur de la rénovation des bâtiments est également friand des données fournies par les drones qui repèrent les ponts thermiques et les zones à isoler. 

 

Les ponts, les réseaux et les sites sensibles sont sous surveillance par drones

Dans le domaine des ouvrages d’art, des réseaux de transport et d’énergie, on n’en est qu’au début de l’utilisation des multirotors pour la surveillance et le repérage des fuites ou des incidents. Mais tous les grands opérateurs s’y sont déjà mis. La SNCF a récemment créé Altamétris, une filiale qui a pour mission de surveiller les voies ferrées grâce à une flottille de drones. Les drones répondent aussi à des besoins du secteur émergent des énergies renouvelables : ils facilitent notamment le suivi des installations solaires et éoliennes. 

Utiles pour les secours, les assurances, le fisc

Si les pompiers ont parfois recours aux multirotors pour mieux adapter leurs moyens aux incendies et aux catastrophes naturelles, tout en assurant la sécurité des équipes d’intervention, les assureurs ont bien compris l’intérêt d’un autre regard sur les sinistres. Les drones sont alors utilisés pour évaluer les dégâts et éventuellement accélérer les expertises. Les installations classées et l’industrie minière ont fait des drones de nouveaux alliés. En revanche, si le fisc français n’hésite pas à taxer les piscines non déclarées grâce à des images aériennes sur internet, il n’a pas encore franchi le pas des drones, à la différence du fisc espagnol. 

Un secteur économique en plein développement

Quel que soit le domaine d’utilisation, les drones remettent en cause les pratiques professionnelles. Il est encore difficile d’en évaluer les conséquences mais, d’ores et déjà, l’étude réalisée l’an dernier par le cabinet PWC évaluait le marché mondial des drones pros à plus de 127 milliards de dollars (116 milliards d’euros). L’évolution de la législation pourrait encore élargir la palette des applications à des domaines comme la livraison commerciale. Les marchés à gagner ne seront pas uniquement ceux de la production des aéronefs et des capteurs. Le développement des technologies liées à l’utilisation des données ouvre de belles perspectives aux entreprises du numérique.

 

Centre de formation –  ecole – formation – professionnel – télépilote – opérateur – pilote – pilotage – drone – drones – drones civils – UAV – RPAS – Chambéry – Albertville – Grenoble – Aix-les-Bains – Annecy – Lyon – Valences – Savoie – Haute-Savoie – Isère – Ain – Auvergne-Rhône-Alpes – brevet – théorique – ULM – formation pratique – CQP – financement

 

 

source: http://www.letelegramme.fr/economie/drones-des-usages-bouscules-30-04-2017-11494751.php